Problème

17 07 2011

Salut, je sais que sur ce que disent les autres (j’en ai lu quelqu’un) y’a que des « j’aime » et pas de coms. Mais svp est ce que vous pourriez répondre. En fait, j’ai l’impression d’être gay depuis toujours mais maintenant j’en suis sur que je le suis. Je suis ado et j’ai que quelques potes qui le savent. Mais c’est tous des hétéros alors ils peuvent pas vraiment tout comprendre ce que ça fait et tout. Et je sais pas trop comment faut faire pour le dire aux gens que je suis gay enfin surtout à la famille et tout. Ou alors je sais pas comment réagir quand je vais quelque part et que je fixe un mec. Et que le mec il s’en rend compte et qu’en dirait qu’il s’énerve et qu’il part. Et je sais pas non plus comment r »agir quand j’ai des potes (mais qui savent pas que je suis gay) qui font des « plaisanteries » ou des remarques sur les gays et que au fond ça me gêne ou ça blesse mais je sais pas quoi leur dire parce que je veux pas qu’ils sachent toute suite que je suis gay. Alors svp si vous pouvez me conseiller, ça serait bien. Bah merci d’avance ^^

Seb

Publicités

Actions

Information

10 responses

18 07 2011
Seventies

Je vais faire de mon mieux.
Pour ce qui est de le dire, tout dépend du style de ta famille, très ouverte ou pas du tout, s’il y a une histoire de religion ou pas. Pour ma part j’ai décidé que lorsque j’annoncerai ma bisexualité à ma famille ceux qui ne sont pas d’accord avec ça ne me reverront plus, point barre, mais ça vient aussi de mon éducation, mes parents m’ont toujours dit que les LGBT étaient des gens comme les autres, qu’ils avaient les même droits bla bla bla donc si y’a une tante ou quelqu’un à qui ça plait pas, tant pis pour lui/elle.
C’est donc à toi de voir, tâte le terrain, parle d’homosexualité pour voir comment les membres de ta famille réagissent (je sais déjà plus ou moins avec qui ça risque de ne pas passer moi) et si tu as vrt la trouille essaye de trouver qqn de ta famille qui pourrait t’aider, quelqu’un dont tu es sûre qu’il te soutiendra et qui pourra t’épauler pour ton annonce.

Pour ce qui est de la drague, j’avoue être en rade aussi ^^

Pour ce qui est des remarques homophobes, j’engueule systématiquement mais vraiment à chaque fois, dès qu’un de mes copains parlent d’un homo en disant « PD » etc même si dans leur bouche ce n’est pas de l’homophobie, par principe, j’ai du expliquer des milliers de fois qu’un PD était un pédophile et non un homo etc… ^^ et pourtant ils ne savent pas pour ma bisexualité (une seule amie sait) donc pour ça tu peux y aller aussi.
Explique leur calmement que par exemple tu as appris récemment de PD était l’abréviation de pédophile et qu’un homo n’est pas pédophile et que c’est une question de respect … Ils ne penseront pas obligatoirement que c’est parce que tu es homo que tu dis ça mais parce que tu es quelqu’un de respectueux. Tu pourras en plus les préparer psychologiquement à plus de bienveillance avec les homo et ton coming out se passera plus en douceur. D’une pierre deux coup 🙂
En espérant t’avoir aidé un peu 🙂

1 09 2011
Sébastien Guillet

Merci beaucoup ! Je suivrai tes conseils, encore merci ! Et oui je pense pouvoir trouver quelqu’un dans la famille à qui en parler, bon pas mes parents en premier parce que voilà quoi mais en tout cas merci beaucoup 😀
seb

19 07 2011
Sébastien

Bonjour Seb

Ce que te dis Seventies me semble très juste. Je rajouterai sans doute que l’humour simplifie souvent les choses, notamment en passant par l’auto-dérision qui ne permet pas aux plus cons de se vautrer dans leur merde puisqu’on leur démontre par l’absurde pouvoir faire beaucoup plus intelligemment qu’eux ce « travail » à leur place…

« Désolé les mecs, je suis un vilain petit canard », suivi d’une opération charme, chez moi intello (parce que côté physique, on repassera…), mais qui peut être tout autre.

À te lire, on imagine assez bien que tu es quand même très clair sur tes désirs, particulièrement quand tu dis « j’ai l’impression d’être gay depuis toujours ». Ça, c’est bon signe puisque je crois que c’est le départ pour assumer simplement.

Plein de choses à toi pour la vie qui s’annonce ; n’oublies pas de sortir couvert, la première fois comme les autres qui suivront.

Un autre Seb,
😉

1 09 2011
Sébastien Guillet

Merci à toi aussii, vraiment 🙂 Et t’inquiète pas, quand jpense a comment se passeront ma première fois et les autres je sais qu’il faut se protéger 🙂 Encore merci à toi aussi
Seb

19 07 2011
az

euh… Pédé est l’abréviation de pédéraste, et non de pédophile. La pédérastie était un type de relation unissant un homme mûr à un jeune homme dont il faisait l’éducation dans l’antiquité, éducation également sexuelle. Il y a bien au départ cette dimension d’âge différent, mais pas de goût pour l’enfance à l’origine du mot pédophile (c’est au contraire d’adolescents qu’il s’agit). Ce n’est pas la même chose ! néanmoins, il est évident que le terme est employé de façon péjorative, et qu’il vaut mieux l’éviter.

20 07 2011
Seventies

oui tout à fait mais pour les gens qui utilisent le mot PD, il n’y a souvent aucune différence entre la pédérastie et la pédophilie. Alors que la différence est quand même notable.
Quand je vois que la personne ne semble pas trop bornée j’explique la pédérastie mais quand je vois que bon ça vole pas haut, j’explique avec pédophilie d’autant plus que c’est beaucoup plus percutant.
Mais tu as entièrement raison 😉

17 08 2011
Lainye

Pour ma part, je me sens gay depuis toujours également ; et c’est dur quand tu es gamin de mentir sur quelque chose que tu ne sais pas encore ce que sais, et que tu ne sais pas pourquoi tu devrais mentir.
À propos de tes potes, au moins tu en a ! Au collège, j’ai perdu une grande partie des gens avec qui je trainais et la plupart des gens me regardaient avec un drôle d’air ou se foutaient de moi quand la nouvelle me concernant c’est répandue « par accident » (au sens le plus ironique du terme). Mais il en reste toujours et ce sont là les vrais amis qui resteront plus longtemps. Bien sûr il ne comprenne pas tout pi tu leur dits pas tout parce que c’est délicat et personnel.
Pour ma part, au début, si quelqu’un me questionnait sur ma sexualité, je niais l’évidence, par peur, par honte,… Pi je me suis dits que ça n’était pas à moi d’avoir honte (même si j’avais encore des raisons d’avoir peur au collège et au lycée → tout le monde n’ai pas encore mature…), alors j’ai arrêté de nier parce que je sais ce que je suis, « j’assumais » (bien que souvent on assume une connerie alors que la, ça n’en est pas une), du moins je ne me cachait plus, je vivais avec ma vrai nature (façon de parler, de bouger, de penser, …) sauf auprès de ma famille (c’est toujours délicat → voir le commentaire de Seventies). Mais après tout est-ce qu’un enfant hétéro va dire à ses parents « Papa, Maman, je suis hétéro ‼ » ?? Bien sûr que non alors si tu ne veux pas le dire, bin ne le dits pas, attend d’être près, ou d’avoir un vrai petit copain, etc… ou pas !
Je n’ai jamais eu de vrai amis (confidents, meilleur ami, …) garçon, je me suis toujours mieux entendu avec des filles (et je ne suis pas efféminé), en partie à cause que, moi aussi, je ne savais pas comment réagir avec les autres garçons (Il pouvait se prendre dans les bras, avoir un contact physique, faire des choses (activités, sorties, …) ensemble, qui pour moi n’avait pas la même signification qu’eux (sans jeu de mots)) et ce par peur d’être découvert surement, pi par honte gêne et timidité… J’aimais bien regarder les mecs dans le bus ou dans la rue, leur inventant une vie, qui pouvait parfois croiser la mienne, mais ce n’était que fiction par manque de garçon réel, avec qui partager sentiments, affection, amour, confidences, sexualité, etc…
Les remarques c’est chiant, pi malheureusement, ça nous passe au-dessus. Bien que au lycée je me suis essayé à la sensibilisation (« on ne dit pas pd mais homosexuel ; tes parents sont pas trop con il ton au moins appris le respect non ? », …) ça marche ou ça marche pas mais comme je reprenais les gens sur toutes sorte de discrimination, bin ils ne se fixaient pas que là-dessus. Étonnamment, bien que je me trouvais très légèrement efféminé dans mes gestes, que je ne sois pas sportif, que je n’aimais pas le foot, etc… bin ça toujours étonné les gens d’apprendre que je suis gay (pff : les clichés, toujours, qui nous mène la vie dure à tous). Tampis t’en mieux, en tout cas, depuis que je vie ma vie naturellement (en adéquation avec ma nature, sur le plan de la sexualité, mais aussi sur ma façon de penser, mes idées, mes gouts, mes amis, etc…), je suis moins stressé et je dors mieux. Et surtout je suis plus heureux ! Et c’est le principal, il y aura toujours des gens qui ne t’aimeront pas pour ce que tu es, ce que tu dits, … et alors ?! Tu auras toujours un(e) ami(e) quelque part…

1 09 2011
Sébastien Guillet

Merci à toi aussi, c’est vrai que moi aussi meme si je suis pas trop éfféminé (enfin je pense pas l’etre) je parle mieux avec les filles c’est elles mes meilleures potes. Moi aussi parfois jme sens gené, jai honte (ou pas d’ailleurs) enfin c’est bizarre et je sais pas comment expliquer. Et j’arrive pas encore à l’assumer devant tout le monde. J’ai jamais eu de copain (boyfriend) et jme suis toujours dis que c’est quand j’en aurai un que jle dirai. Bref, merci tu m’as dis pleins de trucs sur toi, et c’est pleins de trucs que jfais ou pense enfin des trucs comme moi Mdrr (désolé j’explique très mal ^^) Bah merci à toi aussi, bisous
Seb 🙂

16 09 2011
Pierre

A défaut de répondre à tes questionnements, je peux te donner des réponses pour t’apaiser.

1) Je crois que personne n’est homophobe, je crois que les parents biologiques (principalement) qui réagissent mal à l’annonce d’un coming-out, c’est parce qu’ils ne connaissent pas la réalité de ce que c’est qu’être homosexuel. Ils ont une réaction spontanée car c’est ce qui nous est généralement tous demandé quand on reçoit un tel aveu sur la conduite future d’une vie. Il faut leur laisser la chance de se récupérer car ils ont probablement parlé spontanément de quelque chose qu’ils ne connaissent pas, qu’ils ignorent. Il faut essayer de faire un pas vers eux, il faut qu’ils aient le courage de montrer qu’ils veulent bien reconsidérer le sujet, même pas des voies détournées car ils peuvent avoir honte de leur attitude spontanée, c’est légitime mais regrettable. S’ils sont de véritables parents affectueux, il faut leur laisser le temps de l’entendre et de s’informer, éventuellement de les aider à trouver l’information. Il y a malheureusement des gens qui ne veulent pas évoluer sur leurs opinions et ils passent à côté de nombreuses richesses que la vie pourrait leur apporter. Tant pis pour eux.

2) Derrière toute peur, il y a un désir. Ca, c’est ma maxime du jour. Dans ton cas, si tes parents (entre autres) ont peur d’apprendre ton homosexualité, c’est parce qu’ils ont le désir que tu ne sois pas malheureux. Et s’ils ne connaissent pas la réalité de l’homosexualité, qu’ils prétendent ne pas savoir où s’informer, ils ne trouvent de réponses que dans leur imagination, c’est bien normal. Imagination qui tend souvent vers le sombre dans ce genre de questionnements. Ils ont le désir de te savoir heureux, ils ont le désir de prendre les devants (ça peut en devenir maladroit). Et tout ça est bien regrettable.

20 11 2011
Sébastien Guillet

Merci toi aussi, jvais réfléchir a tt sa aloors 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s